750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : affaire-de-gout - JACMETRON
  • : Les gens que j'aime se retrouveront sur ce petit blog. Pardon pour ceux qui n'y sontpas encore .
  • Contact

CONTACT

contact@affaire-de-gout.com

Cher visiteur du site, vous avez une suggestion

ou une bonne adresse que vous aimeriez retrouver ici

contactez-moi par le lien ci dessus.

Merci d’avance.

Rechercher Dans Le Site

BLOGAMIS

index
Ne faîtes pas aux truies ce que vous ne voulez pas qu’on vous fît.
Lépicurien vous a transportés à Rome en compagnie de Trimalcion. Si les Gaulois avaient un faible pour les sangliers, selon Astérix, les Romains préféraient le cochon. Et sur les tables les plus raffinées de Rome, un met de choix était régulièrement servi. C’est la vulve de truie farcie. Pline dans son Histoire Naturelle rapporte qu’il préfère celles prélevées sur des truies qui n’ont eu qu’une portée alors que d’autres les préfèrent lorsque la cochonne a mis bas plusieurs fois. Pour certains, seule une truie nullipare[1] peut donner du plaisir (si j’ose dire).

LE  BLOG D'OLIF

olif.JPG

Petit lexique de savoir-boire à l'usage des agueusiques, des geeks et des non-comprenants
Ce petit lexique de savoir boire est probablement aussi superflu qu'un dictionnaire destiné à l'élite et aux bien nantis.Mais il ravira sans aucun doute tous ceux qui ont perdu l'usage de leurs papilles ou de leur cerveau, ainsi que ceux qui suivent, de près ou de loin, les gesticulations du petit monde du vin sur l'internet. Les costumes sont en tweed et les décors sont de Roger Hart Desproges (les photos ont été prises lors de sa tournée d'adieu).

vinetchere-copie-1.JPG

Trois champions français de l’huile de noix récompensés au Concours général agricole 2012

Les noyers constituent le second verger de France après les pommiers Le palmarès du Concours général agricole livre ces jours ci,  ses dernières cuvées de produits médaillés. Entre tous les piments d’Espelette, les vins, les huiles d’olive, les vanilles, les cidres, les bières, les huîtres… que vous retrouverez cités sur le site du concours, je ne résiste pas à l’envie de mentionner les huiles de noix.

Noix et huile de noix du Périgord ont une appellation d'origine contrôlée 

Promue par David Servan Schreiber dans son livre Guérir.

Articles Récents

Mes VIDEOS

Les vidéos de JACMETRON sur Dailymotion

WIKIO

19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 12:36

 

IMPORTANT

C'est un fait ! Tout le monde a plus ou moins peur des produits faits en Chine. Mais pouvez-vous différencier, parmi les produits que vous achetez, lesquels sont faits aux USA, Philippines, Taiwan ou Chine ? Non, n'est-ce-pas

Laissez-moi vous dire comment faire... Les 3 premiers chiffres du code-barres d'un produit indiquent en fait le code du pays où le produit a été fait.

Exemples:

Tous les codes qui commencent par 690, 691, 692 jusqu'à 699 sont faits en Chine


CODE-BARRE.JPGA noter:
les codes commençant par 2 sont libres d'utilisation, il n'est pas nécessaire d'être membre du système EAN pour les utiliser. Ils ne peuvent en revanche pas servir à l'identification du producteur. Ceux-ci sont fréquemment utilisés dans les supermarchés pour des produits qui pour une raison ou une autre ne sont pas marqués du symbole EAN, comme les produits vendus à la coupe, venant d'un pays en voie de développement ou d'une petite entreprise.

 

C'est notre droit d'être informés.

Mais le gouvernement et les services associés ne tiennent pas à renseigner les consommateurs, sur ce sujet.

Par conséquent, nous devons nous protéger par nous-mêmes.

De nos jours, les Hommes d'Affaires Chinois savent que les consommateurs ne préfèrent pas les produits « faits en Chine ». Alors ils n'indiquent pas de manière lisible le pays dans lequel sont faits les produits.

Cependant pour le savoir, vous pouvez maintenant vous référer au code-barres. Souvenez-vous des 3 premiers chiffres 690 à 695 qui indiquent « Fait en Chine ».

  Voici tous les codes-barres utilisés :

 

00 à 13 :                                USA et Canada

30 à 37 :                                France

40 à 44 :                                Allemagne

49 :                                       Japon

50 :                                       Grande-Bretagne

57 :                                       Danemark

64 :                                       Finlande

76 :                                       Suisse et Liechtenstein

471 :                                     Taïwan. 

480 à 489 :                             Philippines.

628 :                                      Arabie Saoudite

629 :                                     Émirats Arabes Unis

 

690, 691, 692 jusqu'à 699 :     Chine    

    

740 à 745                               Amérique Centrale  

                                

Informez votre famille et vos amis !

pour info et grace à Sandie H qui m'a donné ce lien, visitez aussi le site

wikipedia.org/wiki/Code-barres_EAN


Partager cet article
Repost0
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 14:01

HD-copie-1.JPG

Lors de l'émission HD des indiens d'Amazonie donnent une bonne lecon de vie d'amour de respect de la nature et surtout sur

le vrai sens de la civilisation !!

Prenez quelques minutes pour regarder cette vidéo, c'est une belle leçon de fraternité et de bon sens.


Partager cet article
Repost0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 18:35

 

  BIO

Communiqué de presse du 13 décembre 2010

 

L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE ENCAISSE UN MAUVAIS COUT 

 

Afin de faire des « économies », le gouvernement fait flèche de tout bois, s’attaquant aujourd’hui au crédit d’impôt pour l’agriculture biologique en le divisant par deux.

 

Le projet de loi de finances 2011, qui vient d’être adopté par le Sénat, réduit de 4 000 à 2 000 € le montant du crédit d’impôt sur le revenu dont bénéficient les agriculteurs convertis à l’agriculture biologique. Une mesure drastique à l’échelle des fermes, sous couvert d’économie d’argent public, mais une économie globale somme toute bien dérisoire comparée aux autres pôles de financement prévu par le projet de loi.

Ce crédit d’impôt avait comme principal mérite de remettre un peu de justice dans l’attribution des aides, notamment parce qu’il ciblait surtout les petites structures qui n’en percevaient pas ou très peu. L’annonce du doublement de celui-ci avait été faite en fanfare à la suite du Grenelle de l’environnement.

Elle n’aura pas été effective bien longtemps...

L’agriculture biologique est aujourd’hui la plus à même de préserver concrètement et durablement les ressources naturelles, la biodiversité et la richesse des sols. Cette mesure financière est un message très négatif adressé à la Bio et une trahison complète des objectifs affichés par le Grenelle de l’environnement. Cela n’empêche pas la France de clamer son soutien au développement du mode de production biologique afin de réduire l’usage des pesticides. Lancé en 2007, le plan « Agriculture biologique : horizon 2012 » visait à tripler les surfaces cultivées en bio pour les porter à 6 % de la surface agricole française en 2012. On est encore bien loin de cet objectif puisque les surfaces cultivées en bio s'élevaient fin 2009 à 670 000 hectares... soit seulement 2,6 % de la surface agricole utilisée. Cette coupe franche dans les crédits ne va sûrement pas aider !

Alors que la demande française de produits bio va croissant, que les taux de surface en conversion n’y suffisent pas et que la relocalisation fait des émules, que restera t-il au marché Bio français pour s’approvisionner ? L’importation ? Est-ce vraiment une solution souhaitable et pérenne ? En aucun cas !

Ne serait-il pas plus cohérent d’encourager la production biologique locale ?

Nature & Progrès, la Confédération Paysanne et la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) demandent vivement à ce que le Ministère de l’économie revoie sa copie, en accord avec les annonces du Grenelle.

Les exemples ne manquent pas pour affirmer que les économies de bouts de chandelle d’aujourd’hui se paieront au prix fort demain.

Contacts presse :

Nature & Progrès : Richard Marietta (Président) 05 63 55 91 42, richardmarietta@orange.fr  Elodie Bralia 04 66 91 00 16, e.bralia@natureetprogres.org

FNAB : Dominique Marion (Président) 06 76 87 14 00, mariondominique@yahoo.fr

Julien Adda (Délégué Général) 01 43 38 39 48,jadda@fnab.org

Confédération Paysanne : Philippe Colin (porte-parole) 06 76 41 07 18, philippe.collin3@wanadoo.fr Roxanne Mitralias 01 43 62 18 73,rmitralias@confederationpaysanne.fr

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 20:05

 

 

octobre-2010-0737--1280x768-.JPG

 

    Le tout nouveau magazine trimestriel Comtois en cuisine n’est pas à la gastronomie et à la bonne chère de cette région ce que sont les revues de déco ou de maisons individuelles traditionnelles aux provinces : il est différent, et même beaucoup mieux.

  La similitude tient au sommaire donnant des exemples et développant votre savoir faire,  votre savoir cuisiner,tandis que les revues de déco et habitat sont

un peu trop réservées à celles et ceux pouvant savoir faire faire.

Découverte des produits et « tours de main » du terroir, recettes, entretiens avec des chefs ou des producteurs, mais aussi de particuliers innovants, telle est la formule…

On espère qu’elle essaimera en d’autres régions.

Source : C4N - Come4News.com

 octobre-2010-0738--1280x768-.JPG

 Jean François Ganevat, Stéphane Tissot, Emmanuel Houillon,

Pascal Clairet etc..

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 18:58

 

  AlimentsAlimentsAliments
 

  L’irradiation des aliments vient s’ajouter à une longue liste de technologies destinées à la conservation des aliments : appertisation (stérilisation par la chaleur dans des contenants hermétiques), congélation, surgélation, pasteurisation et traitement UHT…. Ici, un rayonnement ionisant inférieur à 10 kgray (dose absorbée moyenne) est projeté sur les aliments afin d’éradiquer germes, champignons, œufs d’insectes et parasites. Néanmoins, cette dose ne permet pas d’éliminer toutes les bactéries, ni les toxines, ni les virus, ni le prion. Les aliments n’en sortent pas radioactifs, mais de nouvelles molécules éventuellement génotoxiques, cytotoxiques et cancérigènes sont générées. De plus, la toxicité de ces produits de radiolyse n’a été que très peu étudiée, au mépris du principe de précaution.

Les produits principalement concernés en France sont les épices, les plantes aromatiques, les oignons, les aux, les légumes et fruits secs, germes de céréales, gomme arabique, farine de riz, volaille, cuisses de grenouilles congelées, sang séché et plasma, crevettes, caséine, casernâtes, ovalbumine…

La finalité de cette technologie est en fait de prolonger artificiellement la durée de conservation des denrées en vue de leur exportation des pays du Sud vers les pays occidentaux, gros consommateurs. Cette politique agro-industrielle, marquée par l’hygiénisme nord américain, entérine de fait le commerce d’une alimentation mondialisée et de plus en plus aseptisée. Mais les partisans des technologies de l’atome vont encore plus loin dans leur volonté de contrôler la nature et l’évolution. Pour répondre à la crise alimentaire, l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA), en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) propose de modifier le patrimoine génétique des cultures de produits alimentaires par la technique dite de « mutation incitée par irradiation ». Défendant ardemment depuis 50 ans les « bienfaits » de l’atome, l’AIEA s’est employée à bombarder des semences de riz, de blé…, par des radiations ou des toxiques chimiques, pour développer des variétés qui seraient plus résistantes aux aléas climatiques. Affirmant que cette technique est « propre et saine » (AIEA, agence Reuters, Vienne 02/12/2008) car les semences ne sont pas radioactives, et qu’en comparaison avec la technique de la transgénèse (les Organismes Génétiquement Modifiés), elles ne reçoivent pas de gène étranger, ces chercheurs modifient en fait de manière irréversible et totalement aléatoire le génome de l’espèce irradiée. Une telle variété irradiée de plante est donc, exactement comme un Organisme génétiquement modifié, une chimère génétique, dont les conséquences éventuelles sur la santé humaine (allergies, cancérogénèse, mutations du génome humain…) sont totalement inconnues.

Les mutations existent dans la nature : soumises à un stress climatique par exemple, les plantes adaptent leur génome, mutent ou expriment d’autres gènes qui étaient en sommeil. Dans le cas de l’irradiation, ces mutations sont provoquées au petit bonheur la chance, sur un intervalle de temps infiniment plus court, comme pour les OGM. Affirmer que « cette mutation induite ne fait qu’accélérer le processus naturel de modifications spontanées qui surviennent dans les plantes » (AIEA, agence Reuters, Vienne 02/12/2008) fait totalement abstraction du fait que nous savons dans la réalité que peu de choses sur ce processus naturel. En effet, pour prendre l’exemple du génome humain, seuls 2 % de notre patrimoine génétique sont codants pour la synthèse des protéines, alors que nous ne connaissons pas à ce jour le rôle des 98 autres %, constitués de séquences répétitives. La connaissance du génome n’en est qu’à ses balbutiements. Autant dire que nous jouons, une fois de plus, aux apprentis sorciers.

La FAO, associée à ce projet avec l’AIEA depuis la création de leur Division mixte en 1964, indique que son but est désintéressé et ne vise qu’à développer un commerce plus équitable, afin de venir en aide aux paysans les plus démunis pour leur permettre de vivre décemment (Agence Reuters : « La science nucléaire au service de la sécurité alimentaire : l’AIEA dit que les semences irradiées pourraient atténuer les effets de la crise alimentaire », Vienne, 2 décembre 2008).

Mais, en réalité, le droit de tous à la terre, à une alimentation suffisante et à la santé, ne passera-t-il pas plus simplement par un partage équitable des ressources et des richesses ?

Pour le Collectif Français contre l’Irradiation des Aliments
Thierry FOLLIARD (Naturopathe et ingénieur énergie-environnement)

Cet article est paru dans le journal mensuel Biocontact.

  2010-Plaquette aliments irradies 2010-Plaquette aliments irradies

 

source site : irradiation-aliments.org/Semences-et-aliments-irradies

 

"Les enfants sont désormais "des tubes à essai sur pattes" en raison de plusieurs dizaines de méchants additifs alimentaires et de colorants qui entraînent de graves problèmes physiques et émotionnels. Regardez l'amélioration saisissante de ces écoliers en seulement deux semaines lorsque les colorants alimentaires et des additifs ont été supprimés de leur alimentation!"

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 11:02

 

 

Le "repas gastronomique des Français" a été inscrit mardi au patrimoine immatériel de l'Humanité par un comité intergouvernemental de l'Unesco réuni à Nairobi.

Les Français ne mangent pas comme les autres. Et cette particularité doit être protégée. C'est la raison pour laquelle la France a demandé l'entrée de son "repas gastronomique" au patrimoine mondial immatériel de l'Unesco. Un souhaite qui vient d'être réalisé mardi à Nairobi. Les experts de l'Unesco dans la capitale kényane ont estimé que le repas gastronomique à la française, avec ses rituels et sa présentation, remplissait les conditions pour rejoindre la "liste du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité".

 

P1010714 [Résolution de l'écran]

 

La France souligne que cette pratique a un sens et des rituels bien précis, de la recherche de bons produits à l'esthétisme de la table et aux conversations. Paris voit même cette habitude comme une ouverture "à la connaissance de l'autre, au dialogue interculturel, à l'amitié entre les peuples". Un comité d'experts, au rôle consultatif, a rendu un avis favorable en juillet, ce qui permet un certain optimisme sur la concrétisation par l'Unesco. Si l'organisation accepte d'inscrire le repas français dans la liste du patrimoine immatériel, ce serait la première fois qu'une pratique tournant

autour de l'alimentation et de la cuisine y figurerait.

source:Orange.fr

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 16:27

 

severn.JPG
 

 « Je suis ici pour parler aux noms des générations futures.

Je ne suis qu'une enfant et pourtant je sais que les problèmes

environnementaux nous concernent tous et que nous devrions agir

pour un seul monde dans un seul but. »   

Severn Cullis-Suzuki en 1992 sommet de Rio.

SORTIE EN SALLES LE 10 NOVEMBRE partout en France

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 17:30

Triste nouvelle apprise ce matin Lapierre-2.JPG

Marcel Lapierre est décédé.

Tous les amateurs de vin auront

sans doute une pensée pour lui

et lèveront leur verre de Morgon

à ce grand vigneron!

source Bourgogne Live

photo: gougueule.fr

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 12:39

 

Journées du Patrimoine BEAUJEU (12)

Cette année le village de Beaujeu participait aux Journées Européennes

du Patrimoine et différentes expositions et démonstrations

en tout genre se sont déroulées dans tout le village.

 Journees-1--Resolution-de-l-ecran-.jpg Beaujeu PDF Beaujeu PDF


 Journees-du-Patrimoine-BEAUJEU--6--copie-1.JPG
Photos-copyright-0596--1024x768--copie-1.JPG

 Photos-copyright-0600--1024x768-.JPG

alchimiedulivre.fr

 Photos-copyright-0607--1024x768-.JPG

FILIGRANE

 Photos-copyright 0606 [1024x768]
 Michel-Guerach--copie-1.JPG
 Nathalie-Courdavault-copie-1.JPG

 Journees-du-Patrimoine-BEAUJEU--1--copie-1.JPG

Peintures, Dentelles de Luxeuil, Exposition et restauration de livres anciens, Sculpture sur bois, Vannier etc…

 Journees-du-Patrimoine-BEAUJEU--4--copie-1.JPG

site: art-thena.com

 Journees-du-Patrimoine-BEAUJEU--3--copie-1.JPG
 Journees-du-Patrimoine-BEAUJEU--8--copie-1.JPG
Journées du Patrimoine BEAUJEU (9)
 Journees-du-Patrimoine-BEAUJEU--10--copie-1.JPG
 Journees-du-Patrimoine-BEAUJEU--13--copie-1.JPG
 Journees-du-Patrimoine-BEAUJEU--14--copie-1.JPG
 Journees-du-Patrimoine-BEAUJEU--15--copie-1.JPG
 Journees-du-Patrimoine-BEAUJEU--16--copie-1.JPG
 Journees-du-Patrimoine-BEAUJEU--17--copie-1.JPG
 Journees-du-Patrimoine-BEAUJEU--18--copie-1.JPG
Serge-Paris.JPG
 
 Thierry-Cornu.JPG

Grand merci à

l’Office de Tourisme du Pays de Dampierre sur Salon, 

la Municipalité de Beaujeu,

l’Association Boug’ Beaujeu et

la Communauté de Communes des 4 Rivières  

organisateurs de cette journée du Patrimoine à Beaujeu

ainsi qu’a toutes les personnes ayant aidé

au succès de cette manifestation.

lien vers Office de Tourisme de Dampierre sur Salon

Partager cet article
Repost0
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 17:46

 

L'interdiction actuelle d'utilisation de certaines protéines

animales transformées (PAT) dans l'alimentation des animaux non-ruminants (porcs, volaille et poissons par ex)

pourrait être levée dans les 5 années à venir et un seuil

de tolérance pourrait être établi pour la présence "d'une

très faible quantité" de PAT dans l'alimentation des animaux,

selon une communication de la Commission

intitulé "Feuille de route n° 2 pour les EST

Document de stratégie sur les encéphalopathies spongiformes transmissibles pour 2010-2015" publiée le 16 Juillet 2010.

Stratégie farine animale - Feuille de route CE fr 2010071  Stratégie farine animale -

Feuille de route CE fr 2010071

vache.JPG

Photo Grimaux Jean Marc

Après la vache folle, verrons nous

 cochons, volailles et poissons fous ?

Partager cet article
Repost0