750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : affaire-de-gout - JACMETRON
  • : Les gens que j'aime se retrouveront sur ce petit blog. Pardon pour ceux qui n'y sontpas encore .
  • Contact

CONTACT

contact@affaire-de-gout.com

Cher visiteur du site, vous avez une suggestion

ou une bonne adresse que vous aimeriez retrouver ici

contactez-moi par le lien ci dessus.

Merci d’avance.

Rechercher Dans Le Site

BLOGAMIS

index
Ne faîtes pas aux truies ce que vous ne voulez pas qu’on vous fît.
Lépicurien vous a transportés à Rome en compagnie de Trimalcion. Si les Gaulois avaient un faible pour les sangliers, selon Astérix, les Romains préféraient le cochon. Et sur les tables les plus raffinées de Rome, un met de choix était régulièrement servi. C’est la vulve de truie farcie. Pline dans son Histoire Naturelle rapporte qu’il préfère celles prélevées sur des truies qui n’ont eu qu’une portée alors que d’autres les préfèrent lorsque la cochonne a mis bas plusieurs fois. Pour certains, seule une truie nullipare[1] peut donner du plaisir (si j’ose dire).

LE  BLOG D'OLIF

olif.JPG

Petit lexique de savoir-boire à l'usage des agueusiques, des geeks et des non-comprenants
Ce petit lexique de savoir boire est probablement aussi superflu qu'un dictionnaire destiné à l'élite et aux bien nantis.Mais il ravira sans aucun doute tous ceux qui ont perdu l'usage de leurs papilles ou de leur cerveau, ainsi que ceux qui suivent, de près ou de loin, les gesticulations du petit monde du vin sur l'internet. Les costumes sont en tweed et les décors sont de Roger Hart Desproges (les photos ont été prises lors de sa tournée d'adieu).

vinetchere-copie-1.JPG

Trois champions français de l’huile de noix récompensés au Concours général agricole 2012

Les noyers constituent le second verger de France après les pommiers Le palmarès du Concours général agricole livre ces jours ci,  ses dernières cuvées de produits médaillés. Entre tous les piments d’Espelette, les vins, les huiles d’olive, les vanilles, les cidres, les bières, les huîtres… que vous retrouverez cités sur le site du concours, je ne résiste pas à l’envie de mentionner les huiles de noix.

Noix et huile de noix du Périgord ont une appellation d'origine contrôlée 

Promue par David Servan Schreiber dans son livre Guérir.

Articles Récents

Mes VIDEOS

Les vidéos de JACMETRON sur Dailymotion

WIKIO

12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 15:23

 

 FRELON-2.JPG

Le frelon asiatique, Vespa velutina n'est pas agressif envers l'homme tant qu'il ne se trouve pas à proximité de son nid (4 à 5 mètres). Sa piqûre n'est pas moins dangereuse que celle du Vespa crabro. Cependant trois situations, communes à ces deux espèces, peuvent entraîner des complications médicales : « piqûres multiples ou piqûre unique avec localisation muqueuse ou encore patient allergique au venin d’hyménoptère ». De plus, des pompiers subissent de temps en temps des projections de venin par des frelons femelles excitées au travers du grillage des masques de protection, ce qui a provoqué quelques chutes d'échelles. Notons toutefois que Vespa Vélutina n'est pas influencé par le tropisme de la lumière contrairement à son cousin Vespa Crabro. De ce fait, il se montre moins invasif dans les habitations éclairées la nuit et donc moins dangereux. Des informations complémentaires nous sont fournies par Jean Haxaire,  attaché au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, chercheur associé à l’Insectarium de Montréal - jean.haxaire@wanadoo.fr

cycle du frelon cycle du frelon  frelon ok  frelon 


Partager cet article
Repost0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 12:49

 IMGP1115.jpg

IMGP1106.jpg

Pour la première fois de son histoire l'association bourguignonne de la Saint-Vincent et la "Confrérie des chevaliers du tastevin" ont choisi Dijon pour y célébrer Saint-Vincent, patron des vignerons. Ce choix s'inscrit dans la démarche de la candidature des climats du vignoble de Bourgogne au patrimoine mondial de l'Unesco, prestigieuse reconnaissance du patrimoine culturel des villes de Dijon et de Beaune et des climats qui composent la Côte-d'Or.

IMGP1117.jpg

IMGP1132.jpg

IMGP1133.jpg

En 2012, Dijon accueille donc la Saint-Vincent tournante, une fête populaire qui rassemble et réunit, une fête qui glorifie le vin pour rappeler tout le respect que nous devons à ceux qui travaillent la vigne, une fête pour permettre, par les fonds recueillis, d'assurer la solidarité des vignerons. L'histoire de notre ville témoigne de son attachement au vin. Des premiers âges de Dijon à la période des ducs, jusqu'à la plus récente, le patrimoine et le vin se sont unis pour donner les plus belles couleurs aux pages de notre histoire. La richesse et la diversité des hôtels particuliers, des bâtiments remarquables de notre ville constituent un témoignage saisissant du mariage réussi du vin, de la culture et des arts. Cette Saint-Vincent, placée sous le signe des climats, offre aussi une nouvelle opportunité de fédérer et de mobiliser l’ensemble des acteurs de terrain et des habitants du territoire autour d'un événement fort et authentique.

IMGP1145.jpg

IMGP1178.jpg

IMGP1180.jpg

 Tradition et identité de la Saint-Vincent tournante :
La Saint-Vincent tournante est une création, en 1938, de la "Confrérie des chevaliers du tastevin". Depuis cette date, chaque année, un village de la Bourgogne viticole accueille, ce qui est devenu au fil du temps, un véritable événement en Bourgogne. Si le succès de cette grande fête populaire n'a cessé de croître depuis son origine, l'essence de la manifestation a été soigneusement préservée. Elle demeure un grand rassemblement populaire et festif avec une authenticité et un attachement à des valeurs de fraternité qui contribuent à son rayonnement. Depuis sa création, le programme de la Saint-Vincent tournante est resté presque immuable : le défilé des sociétés, la cérémonie religieuse de Saint-Vincent, les intronisations des anciens vignerons, le chapitre et plus récemment le banquet... Un mélange de solennité et de folklore qui fait la richesse et le succès de cette fête.
IMGP1235--1-.jpg

IMGP1242

IMGP1258--1-.jpg

Le mobile humain,  cour de l’hôtel de ville de Dijon

IMGP1292.jpg

Source: GG, GV, Dijon Mag

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 12:41

 

 Sur les épaules de Darwin - FRANCE INTER – 28.01.2012
Chaque semaine, Jean-Claude Ameisen propose un voyage à la découverte d’un univers. Un voyage avec ses escales : dialogues avec des hommes et des femmes engagés dans la recherche, la culture et la vie sociale, accompagnés par des textes et voix d’écrivains, de scientifiques et de poètes.
darwin--1024x768-.JPG

« Étant donné qu’il naît beaucoup plus d’individus de chaque espèce qu’il n’en peut survivre, il en résulte que chaque être vivant, s’il varie aussi peu que ce soit, d’une manière quelconque qui lui est bénéfique, aura une meilleure probabilité de survivre, et sera ainsi sélectionné naturellement. En raison du principe important de l’hérédité, toute variété sélectionnée va tendre à propager sa forme nouvelle. Les individus de chaque espèce dont les couleurs et l’apparence sont les mieux adaptées à les rendre invisibles à leurs ennemis ou à les protéger contre ces ennemis survivront et se reproduiront d’autant mieux. »
Charles Darwin. De l’origine des espèces.
« Gandhi disait ‘le plus grand don, pour un individu ou une nation, est Abaya – l’absence de peur. Pas seulement le courage physique, mais l’absence de peur dans l’esprit’. Il se peut que l’absence de peur soit un don, mais peut-être que ce qui est plus précieux est le courage acquis par l’effort, un courage qui vient lorsqu’on cultive l’habitude de refuser que la peur dicte nos actes, un courage qui pourrait être décrit comme une grâce sous la pression – une grâce toujours renouvelée, face à une pression dure, incessante. »
Aung San Suu Kyi. Une révolution des consciences.
lien vers France Inter

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 19:28

 

 Venez la découvrir le samedi 28 janvier de 10h à 17h

tram-arr02.JPG

tram-arr9.JPG

Le public à son tour pourra mesurer le chemin parcouru et apprécier l'avenir qui se trame à Dijon en venant visiter cette nouvelle venue dans son écrin lors de la journée Portes Ouvertes aux ateliers le samedi 28 janvier de 10h à 17h.

Comme l'hirondelle annonce le printemps, la première rame, qui sera suivie de 32 autres jusqu'en novembre prochain, annonce déjà l'inauguration du tram pour septembre 2012.
tram-arr12.JPG

« La 1001 », nom de code de cette première rame, aurait pu être le titre d'un conte narrant son arrivée à Dijon au bout de trois nuits d'un long périple à travers la France, depuis les usines Alstom de la Rochelle où elle est née.
32,764 mètres de long, 40 tonnes à vide, la 1001 est un beau bébé fort attendu, mais c'est surtout un fleuron de la technologie française. Car l'autre bonne nouvelle qu'elle apporte est que Dijon, en choisissant Alstom, soutient l'un des rares secteurs en France qui s'exporte bien. La 1001 rime ainsi avec le choix de favoriser l'excellence, l'économie et l'emploi en France.
tram-arr13.JPG

50 ans ! Cela faisait 50 ans, depuis le 1er décembre 1961, que Dijon n'avait plus vu un tramway. L'entrée de la première rame dans ce qui fut un ancien centre ferroviaire est aussi le signe fort d'une ville qui se renouvelle et qui a su réhabiliter ses friches militaires et industrielles au profit d'équipements modernes et écoperformants qui la font entrer de plain-pied dans un 21 ème siècle à vivre.
Source :
http://www.letram-dijon.fr/fr/pourquoi-un-tramway

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 08:17

 

 percee-du-vin-Jaune-2012--1024x768-.JPG

Vente aux enchères de vieux millésimes de la Percée du Vin Jaune 2012

 

le samedi 4 février 2012 - Salle des fêtes de Ruffey Sur Seille

 

Vignerons présents à la Percée du Vin Jaune 2012 

 

EARL les Sarmetelles, Domaine de la Pinte, Domaine Jacques Tissot, Domaine Ligier,La cave de la Reine Jeanne, Domaine de la Touraize, Bulabois Philippe, Fruitière vinicole d'Arbois, Rolet Père & Fils, Villet Gérard, Henri Maire, Arbois Caves Jean Bourdy, Château d'Arlay, Domaine des Marnes Blanches, Gilles Vigneron, Berthet-Bondet, Domaine Macle, Domaine MA et JP Salvadori, Domaine de Savagny, Domaine Quillot, Maison du Vigneron, Domaine Pêcheur, Domaine Jean-Claude Credoz, Philippe Butin, Marie-Anne et Frédéric Lambert, Caveau des Byards, Domaine Baud  Père et Fils, Domaine Pierre Richard, Domaine Daniel Dugois, Domaine Philippe Vandelle, EARL Château de l'Etoile, Vandelle et Fils Château de Persanges, Domaine de Montbourgeau, Vapillon Jean-Yves, Jean-Luc Mouillard, Domaine du Pont de Breux, Domaine de Saint Pierre, Chevassu-Fassenet Marie-Pierre, Domaine Martin-Faudot, Patrice Hughes Beguet, Amélie Guillot, Domaine Jean-Louis Tissot, Lycée Agricole Edgar Faure – Montmorot, Domaine Courbet, Domaine de Lahaye, Château Guinand, Brocard Daniel, Domaine Grand, Cédric Salaun, Domaine Morel-Thibaut, Xavier Reverchon, Domaine de la petite Marne, Badoz Benoit, Maison Gouillaud, Cellier St Benoit, Fruitière Vinicole de Pupillin, Jean-Michel Petit, Julien Mareschal, Paul Benoit & fils, Domaine Désiré Petit, Domaine Cartaux Bougaud, Domaine Labet Buronfosse, Peggy et Jean-Pascal Domaine du Tausson Faudot Sylvain Poitou Dominique André Bonnot La maison de Rose, Joel Vaucher Wicky, Christelle et Gilles Domaine Luc et Sylvie Boilley,Domaine Boisson, Jean-Pierre et Jean-Yves Joseph Dorbon, Christophe Perrin, Jean-François Ryon, Frédéric Puffeney, Domaine Céline et Rémi Treuvey, Fruitière vinicole de Voiteur, Domaine Robelin Fils Philippe et Didier.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 19:10

 

  

Depuis 1938, chaque année, un village de la Bourgogne viticole, reçoit la fête de la Saint-Vincent Tournante et accueille le rassemblement de toutes les confréries ou sociétés de secours mutuel de la Bourgogne.
Une fête folklorique, puisque les statuettes, attributs et bâtons processionnels de jadis se placent en quelque sorte sur la frontière qui joint la dévotion religieuse à l'histoire sociale des anciennes confréries traditionnelles.
L’édition 2012 sera d’une autre nature. Cette fête traditionnelle bourguignonne prend cette année une tournure toute particulière pour s’inscrire dans la démarche de candidature des Climats de Bourgogne au Patrimoine de l’UNESCO.

 

st-vincent-3.JPG

 

 La Saint-Vincent Tournante en 2012 - 68ème édition – à Dijon, Nuits-Saint-Georges et Beaune les 28 et 29 janvier

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 10:13

 

 Les "climats" du vignoble de Bourgogne constituent un site culturel unique au monde, qui pour l'inscription de cet héritage exceptionnel sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.
Quiconque prononce ou entend le nom de Beaune, de Dijon ou de l'un des Grands Crus qui émaillent la Côte de Beaune ou la Côte de Nuits, il y a évidence, comme si la question ne se posait pas, qu'ils évoquent un territoire, une histoire et un patrimoine uniques et exceptionnels.

unesco--1024x768-.jpg

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 09:43

 

 

 Très beau documentaire sur France 3 en début de semaine
 

 

Rediffusion : 29/12/2011 à 00:30 sur France 3

 et aussi sur PLUZZ

"Par amour du goût"


Ce documentaire présente cinq personnages, cinq  itinéraires, des produits et des savoir-faire qui illustrent la quête d’une jeune génération pour des produits authentiques.

gout24---Copie.JPGCécile Dupuis  -  25 ans, ingénieur œnologue
Sophie Laugel  -  28 ans pâtissière
Frédéric Bonnet -  32 ans pâtissier
Élise Louguet  -  23 ans  fromagère
Alexandre Mazuir -  23 ans éleveur de volailles de Bresse

gout24---Copie--2-.JPG

 gout 1 [1024x768]

Cécile Dupuis  -  25 ans, ingénieur œnologue

 à Pomerol au Clos du Clocher et au château Bonalgue

gout-2--1024x768-.JPG

Sophie Laugel  -  28 ans pâtissière

gout18--1024x768-.JPG

Frédéric Bonnet - 32 ans pâtissier à gagné le 

37ème GRAND PRIX NATIONAL DE LA GOURMANDISE à la FOIRE GASTRONOMIQUE DE DIJON

  

gout7--1024x768-.JPG

Élise Louguet  -  23 ans  fromagère

gout30--1024x768-.JPG

Alexandre Mazuir -  23 ans éleveur de volailles de Bresse

 Les Français aiment les produits locaux ! 80% d’entre eux privilégient ce qui vient de leur région immédiate : on dit qu’ils sont "locavores". Et 90% d’entre eux sont des inconditionnels du marché et des petits producteurs qu’ils perçoivent comme authentiques et dignes de confiance. C’est dire que le métier de producteur quand il est pratiqué avec conviction et quand il privilégie la qualité est une profession d’avenir. C’est ce qu’ont pensé Cécile, Alexandre, Elise, Sophie et Frédéric : cinq jeunes passionnés des produits de leur terroir qui s’investissent pleinement dans leur nouvelle activité.

gout12--1024x768-.JPGA 25 ans, on a confié à Cécile l’un des crus les plus réputés du bordelais ; elle vit cet automne ses premières vendanges.

gout9--1024x768-.JPG

Alexandre a repris l’exploitation familiale de volaille de Bresse.

Il veut placer ses volailles dans les meilleurs restaurants. Objectif : Lasserre, l’une des institutions gastronomiques de Paris, 2 étoiles.

gout26--1024x768-.JPG

 Elise,transforme le lait de l’exploitation de ses parents,elle veut convaincre Marie Quatrehomme, fromagère parisienne réputée et élue meilleur ouvrier de France, d’accueillir sa production.

gout17--1024x768-.JPG

Sophie veut tout à la fois gagner le concours international de ses rêves, et reprendre la pâtisserie familiale.

 

 gout10--1024x768-.JPG

Cécile Dupuis en dégustation

Oenologue à Pomerol au Clos du Clocher et au château Bonalgue

 gout21--1024x768-.JPG

Franck Michel MOF, Consultant pâtissier

FRANCK MICHEL - Meilleur Ouvrier de France PATISSIER 2004

 gout27--1024x768-.JPG

Georges Blanc Vonnas et Alexandre Mazuir

 

elise6--1024x768-.JPG

Elise Louguet et Marie Quatrehomme

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 10:49

 

source: France 5.fr

avent-31.JPG

Quel beau cadeau de Noël "La 5" nous fait en rediffusant ce très beau documentaire. Bravo à ELISE CASTA-VERCHÈRE et JEAN-BAPTISTE GALLOT qui ont fait ce film, n'hésitez pas à en faire la promotion auprès de vos amis pour montrer qu’il y a beaucoup de jeunes qui donnent tout leur courage et leur espoir dans ce à quoi ils croient.

Prochaine diffusion : sur la 5
samedi 31 décembre 2011 à 00:58

 

  A l'époque d'une "malbouffe" et d'une agriculture intensive galopantes, cinq jeunes producteurs gastronomes défendent le terroir et le goût ; un défi difficile à relever, éprouvant et peu rentable.

 

 

Lisez aussi les commentaires concernant l'émission, vous y trouverez des renseignements sur Lucie et Cécile, Nicolas, Anne, Cyrille et Karine.

 

 avent-2.JPG

  Lucie et Cécile, agricultrices dans les Alpes-de-Haute-Provence, doivent rapidement trouver une solution pour gagner leur vie, sous peine de devoir tout arrêter... 


 www.agri-yourte.com/
 avent 1
 
avent 22  

avent-3.JPG

avent-34.JPGVigneron à Chinon, Nicolas veut élaborer un vin "haut de gamme" et l'exporter dans le monde entier.


 gastronomieetvins.wifeo.com/domaine-nicolas-grosbois-a-chinon.php

 avent-33.JPG

Anne, pâtissière à Porto-Vecchio, fabrique des macarons ; elle aimerait ouvrir sa boutique.

  avent-20.JPG

http://www.anne-marchetti.com/index.html

 avent-11.JPG

  avent-26.JPGCyrille et Karine sont producteurs de truffes à Savigny les Beaune en Bourgogne et rêvent de récolter les premiers spécimens de leur truffière.

Cyrille est aussi tailleur de pierres.

www.cotepierre.fr/

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 18:29

 

 Le lait de vache aussi sain que le lait maternel humain ?

Un laboratoire argentin a annoncé la venue au monde en juin 2011,

du premier veau cloné comportant des protéines contenues dans le lait maternel.

rosita-isa-2.JPGLe veau Rosita sera capable de produire du lait équivalent à du lait humain. Le veau est exceptionnel par ces deux gênes humains, qui lui permettront à l’âge adulte de donner du lait  équivalent au lait humain.

Ce lait contiendra de la protéine lactoferrine et la lysozyme, qui apportent une protection antibactérienne. Le lait de Rosita aura donc des qualités nutritionnelles supérieures à ses congénères ruminants. Une vache clonée pour produire du lait maternel humain Un laboratoire argentin a annoncé la naissance de la première vache clonée au monde comportant deux gènes humains, afin de produire un équivalent du lait maternel qui pourrait protéger les nourrissons contre des maladies et favoriser leur développement.

rosita-isa--1600x1200-.JPG

La vache Rosita

«La vache clonée, baptisée Rosita ISA, est le premier bovin né au monde avec deux gènes humains contenant les protéines présentes dans le lait maternel», selon l'Institut national de technologie agricole (INTA).

«Cela ne va rien changer pour les femmes mais pour les bébés si, en les protégeant contre des maladies et en améliorant l'absorption de fer», a expliqué à l'AFP Nicolas Mucci, l'un des trois responsables

des recherches menées par l'INTA et l'Université nationale de San Martin.

Des expériences similaires en Chine

Selon lui, des chercheurs chinois ont annoncé récemment avoir mis au point un procédé similaire, mais en clonant deux vaches portant chacune l'un des deux gènes, alors que l'équipe argentine a réussi à implanter les deux dans une même vache.

rosita-isa4--1600x1200-.JPG

Lactoferrine et Lysozyme

«L'objectif était d'améliorer la valeur nutritionnelle du lait de vache en ajoutant deux gènes humains, la protéine lactoferrine et le lysozyme», a déclaré un autre chercheur, Adrian Mutto, de l'Université nationale

de San Martin, lors d'une téléconférence diffusée sur internet.

Cette protéine favorise également la pousse des dents et le développement de cellules intestinales, antibactériennes, antivirales et antifongiques. L'objectif de l'expérience est qu'à l'âge adulte,

la vache puisse produire «du lait similaire à celui des êtres humains»,

indique l'Institut.

L'Argentine en pointe

Un laboratoire privé argentin avait créé le premier veau génétiquement modifié au monde en 2004 avec dans son ADN une hormone de croissance humaine permettant de produire des hormones de croissance à partir de lait de vaches génétiquement modifiées. Quatre vaches génétiquement modifiées capables de produire du lait contenant de l'insuline, utilisée dans le traitement du diabète, étaient également nées en 2007 en Argentine dans le même laboratoire privé,

une autre première mondiale. En Argentine, une génisse vient de naître avec deux gènes humains, codant pour deux protéines

qui rapprocheront son lait de celui de la femme.

Pour enrichir le lait de vache, voire de chèvre, les biologistes argentins ont exploré l’idée de la modification génétique et prétendent avoir réussi.

Lait génétiquement maternisé

Les deux gènes ont été implantés au même endroit du génome de Rosita et s’exprimeront uniquement dans la glande mammaire, expliquent les auteurs. Il faudra attendre le début de l’année prochaine, vers le mois d’avril, quand la jeune vache produira son premier lait, pour savoir si le lait est effectivement plus riche en lysozyme et en lactoferrine.

 

Partager cet article
Repost0