750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : affaire-de-gout - JACMETRON
  • : Les gens que j'aime se retrouveront sur ce petit blog. Pardon pour ceux qui n'y sontpas encore .
  • Contact

CONTACT

contact@affaire-de-gout.com

Cher visiteur du site, vous avez une suggestion

ou une bonne adresse que vous aimeriez retrouver ici

contactez-moi par le lien ci dessus.

Merci d’avance.

Rechercher Dans Le Site

BLOGAMIS

index
Ne faîtes pas aux truies ce que vous ne voulez pas qu’on vous fît.
Lépicurien vous a transportés à Rome en compagnie de Trimalcion. Si les Gaulois avaient un faible pour les sangliers, selon Astérix, les Romains préféraient le cochon. Et sur les tables les plus raffinées de Rome, un met de choix était régulièrement servi. C’est la vulve de truie farcie. Pline dans son Histoire Naturelle rapporte qu’il préfère celles prélevées sur des truies qui n’ont eu qu’une portée alors que d’autres les préfèrent lorsque la cochonne a mis bas plusieurs fois. Pour certains, seule une truie nullipare[1] peut donner du plaisir (si j’ose dire).

LE  BLOG D'OLIF

olif.JPG

Petit lexique de savoir-boire à l'usage des agueusiques, des geeks et des non-comprenants
Ce petit lexique de savoir boire est probablement aussi superflu qu'un dictionnaire destiné à l'élite et aux bien nantis.Mais il ravira sans aucun doute tous ceux qui ont perdu l'usage de leurs papilles ou de leur cerveau, ainsi que ceux qui suivent, de près ou de loin, les gesticulations du petit monde du vin sur l'internet. Les costumes sont en tweed et les décors sont de Roger Hart Desproges (les photos ont été prises lors de sa tournée d'adieu).

vinetchere-copie-1.JPG

Trois champions français de l’huile de noix récompensés au Concours général agricole 2012

Les noyers constituent le second verger de France après les pommiers Le palmarès du Concours général agricole livre ces jours ci,  ses dernières cuvées de produits médaillés. Entre tous les piments d’Espelette, les vins, les huiles d’olive, les vanilles, les cidres, les bières, les huîtres… que vous retrouverez cités sur le site du concours, je ne résiste pas à l’envie de mentionner les huiles de noix.

Noix et huile de noix du Périgord ont une appellation d'origine contrôlée 

Promue par David Servan Schreiber dans son livre Guérir.

Articles Récents

Mes VIDEOS

Les vidéos de JACMETRON sur Dailymotion

WIKIO

30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 17:27

 

 

L’association Kokopelli, le plus important conservatoire français de variétés anciennes de fleurs, de céréales et de légumes accessibles à tous, est menacée par les semenciers français et par Bruxelles.

  L’association Kokopelli forte de 5 500 membres qui se consacrent depuis treize ans à la préservation et à la diffusion de semences anciennes et menacées de disparition, est engagée dans un bras de fer. Après s’être pourvus en cassation, ils iront jusqu’à la Cour européenne de justice s’il le faut.

Semences3.JPGSemences4

Depuis la création en 2003 du Réseau Semences Paysanne par la Confédération Paysanne et Nature et Progrès, face aux lobbies des semenciers et industriels de l’agro chimie, nous prêchions presque dans le désert. 10 années après, les temps ont changés et de plus en plus de citoyens du monde ont pris ce combat très au sérieux. Qu’ils soient paysans, jardiniers amateurs ou tout simplement mangeurs,  des associations se créent régulièrement de par  le monde, du nord au sud et de l’est à l’ouest. Ce combat n’est plus seulement mené par les pays en voie de développement qui se voient piller leurs ressources semencière de fermes et régionales par l’industrie, c’est aussi devenu un cheval de bataille des pays industrialisés. En effet, notre alimentation débute par la production et la conservation de semences adaptées à chaque région du globe. Le holdup qu’essaye d’effectuer les centres de recherches d’état et privés est devenu un enjeu vital pour l’avenir de l’humanité. Dernièrement il s’est tenu une grande manifestation à Bruxelles réunissant un grand nombre de personnes sensibles à ce sujet. De plus en plus de bourses d’échange de semences sont organisées de par le monde. Ce documentaire vous permettra de découvrir pour certains quels sont les enjeux et l’épée de Damoclès qui pèse sur les agricultures vivrières de la majeure partie des pays. Le droit de ressemer sa propre semence date de plusieurs centaines d’années et nous devons tout faire pour le conserver. Alors prenez une demi-heure de votre temps pour visionner ce reportage et n’hésitez pas à en parler autour de vous et à participer à la défense mondiale de la biodiversité cultivée et sauvage.

Gabriel Vaudray

Administrateur fédéral N et P

Administrateur Réseau Semences Paysannes

 GV1--Copier-.jpg

lien vers Graines de résistances

Semences.JPGSemences 2

Partager cet article
Repost0

commentaires

pierre 31/03/2012 13:04

Merci Jacmetron pour vos pages d'informations toujours pertinentes. J'apprécie beaucoup votre éclectisme dans le traitement des sujets que vous abordés régulièrement sur votre blog. En effet le
goût est l'affaire de chacun et de tous. Il ne concerne pas que ce que l'on trouve dans nos assiettes, mais aussi toutes les problématiques de nos sociétés modernes. Le goût de s'informer et
d'analyser les multiples informations que l'on nous bombarde à longueur de journée doit être exacerbé tellement ces informations peuvent être contradictoires en quelques minutes. Je crois en
effet que nous devons tous participer aux débats de société si nous souhaitons lui conserver son humanité. Il ne s'agit plus seulement d'allé régulièrement déposé un bulletin de vote. Nous
devons
en permanence rester en alerte et réagir chaque fois que nous ne sommes pas d'accord avec ce que nos politiques, nos scientifiques, nos industriels et nos vendeurs de bonnes aventures
souhaitent
nous imposer coûte que coûte. La problématique des semences est emblématique de mon propos. En effet cette affaire de professionnelle dépasse largement le monde de l'agriculture et de la
production alimentaire sur terre. Au même titre que l'énergie, et l'eau potable, les semences sont des ressources naturelles qui faut préserver pour le bien-être et l'avenir de l'humanité et elles
n’appartiennent à personne en particulier mais à tous les êtres vivants et pensants qui doivent en disposer à leur gré sans aucune limites quelles quelles soit. A l'heure du XXI siècle ou les
enjeux économiques et politiques deviennent cruciaux, il est temps, je pense que l'homme prenne enfin soins de la terre qui l'a fait naître et qui le porte. Avec en plus le dérèglement
climatique
qui s'accélère de jours en jours, il est clair que nous aurons besoins très rapidement de pouvoir disposer de tous les bienfaits et de toute la création que la nature a accumulée depuis la nuit des
temps. Cette fameuse biodiversité sauvage et cultivée doit être préservée en permanence et l'homme n'a aucun droit d'éradiquer le loup, l'ours, le frelon asiatique.... La nature n'aime pas le vide
et s'arrange en permanence pour qu'un équilibre, certes fragile, soit toujours de mise. Bon courage à tous mes concitoyens et surtout ne nous laissons pas endormir par tous ceux qui croient
détenir
la vérité.
Un paysan d’alternative